mardi 17 janvier 2017

L'échelle de gravité


18 commentaires:

  1. Hello !

    Une BD qui mérite un bref débrief. J'ai longtemps hésité à publier ces planches pour des raisons évidentes d'intimité et de tristesse. Sauf que, bah c'est ce que j'aime. Au simple témoignage long et plombant préférer l'histoire courte onirique. J'aime que l'on crée des choses radicales, impudiques, fortes. J'aime la complexité et la mutiplicité du langage aussi bien verbale que graphique. J'aime passer d'histoires frivoles de culottes sans conséquence au bitume du réel.

    Je sais que certain.e.s peuvent être « triggered » comme on dit par ce genre de sujet, mais c'était ma manière de le sortir, et je m'excuse si c'était dur à lire.
    Des bises, portez vous bien.

    RépondreSupprimer
  2. Wow. Genial. Je lis cette bd dès le matin, c'est fluide, tout en douceur et finesse, et le langage graphique est très bien exploité. Pleins d'émotions. Merci d'avoir partagé ceci avec nous.
    Love

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai essayé que ce soit agréable à lire autant que faire se peut.

      Supprimer
  3. "J'aime que l'on crée des choses radicales, impudiques, fortes."
    <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  4. Très triste mais très beau :(

    RépondreSupprimer
  5. Ouch... La claque dans ma tête et sur mon cœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sorry si c'était un peu violent :/

      Supprimer
    2. T'aurais pu faire ça mal pour que ça ne me touche pas !

      Supprimer
  6. T'as vraiment une manière si poétique de tout raconter c'est fou, je sais pas comment tu fais. Courage et hugs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Des sujets comme ça ont déjà une emphase et une littéralité particulière, c'est en fait assez facile d'avoir un ton onirique de ce fait :)

      Supprimer
  7. C'est quelque chose cette planche. Surtout le dialogue "Je vais te manquer", "Tu ne vas pas me manquer car tu ne vas pas disparaitre", c'est très vrai comme réflexion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aime bien écrire les dialogues, c'est un de mes passages préférés en création de bd.

      Supprimer
  8. C'est poignant. Je suis toute émue... J'ai pas pour habitude de commenter, mais là ton histoire m'a vraiment touchée, je voulais te l'exprimer. *câlin de réconfort ou équivalent*

    RépondreSupprimer
  9. Non non non non!
    La dernière case c'est non, n'y pense même pas.
    Les gens comme toi, créatifs,honnêtes et tout sont devenu vraiment trop rare. Donc un de plus , un de moins, ça fait toute la différence.
    On a besoin de gens comme toi, sinon on sera vraiment dans la merde

    RépondreSupprimer
  10. C'est triste et magnifique à la fois. Je peux te faire un gros câlin ?

    RépondreSupprimer